LA SITUATION

La plupart des stocks de poissons commerciaux canadiens sont épuisés. Depuis 1970, leur biomasse a diminué d’environ 52 pour cent; c’est la moitié de cette source alimentaire extraordinaire, qui nourrit tant de gens depuis si longtemps, qui a disparu en moins de deux générations.

PÊCHES EN MAUVAISE SANTÉ

DONNÉES
MANQUANTES

RÉTABLISSEMENT NÉCESSAIRE

Le gouvernement fédéral a attribué des fonds pour la mise à jour annuelle de l’Étude sur la durabilité des pêches, en plus d’ajouter de nouvelles ressources dédiées à la science et la gestion des pêches. Ainsi, Oceana Canada s’attend à ce que les Canadiens aient accès à un portrait de la situation de plus en plus précis dans les années à venir, afin de savoir comment le Canada gère nos pêches et à quel point nos stocks de poissons sont vraiment en santé.

Hutchings, J.A., Côté, I.M., Dodson, J.J., Fleming, I.A., Jennings, S., Mantua, N.J., Peterman, R.M., Riddell, B.E., Weaver, A.J. et VanderZwaag, D.L. 2012. Le maintien de la biodiversité marine au Canada : relever les défis posés par les changements climatiques, les pêches et l’aquaculture. Rapport d’experts préparé pour la Société royale du Canada, Ottawa

LES DONNÉES
EN FONT LA PREUVE

Lorsqu’Oceana Canada a oublié Une prise de conscience en 2016, la quantité de données publiques récentes était très limitée, ce qui avait permis l’évaluation de seulement 125 stocks de poissons. Depuis ce temps, Pêches et Océans Canada a publié des données pour 159 stocks.

Oceana Canada a regroupé ces données en éliminant les chevauchements, et a recherché des données plus récentes pour dresser un portrait plus détaillé des pêches canadiennes. La présente évaluation est basée sur les données disponibles pour 194 stocks, ce qui représente l’ensemble des pêches marines d’importance au Canada.

STOCKS FAISANT L’OBJET D’UNE SURVEILLANCE DES PRISES

Point de RÉference Limite:

54 %

Point de RÉference SUPÉRIEUR:

43 %

71 %

SURVEILLANCE EN MER


81 %

SURVEILLANCE PAR JOURNAUX DE BORD


73 %

SURVEILLANCE À QUAI

STOCKS AYANT SUFFISAMMENT DE DONNÉES POUR ÉTABLIR AVEC CERTITUDE UN ÉTAT DE SANTÉ

STOCKS AVEC ESTIMATIONS RÉCENTES (MOINS DE 5 ANS) SUR LA BIOMASSE

STOCKS DANS LA ZONE CRITIQUE AYANT UN PLAN DE RÉTABLISSEMENT EN PLACE

STOCKS AYANT UN PLAN DE GESTION INTÉGRÉE DES PÊCHES

STOCKS AYANT UN TAUX ESTIMÉ DE MORTALITÉ PAR PÊCHE

21 %

RÉTABLISSEMENT:
QUEL EST LE PLAN?

Comme l’indique cette carte, le Golfe et Terre-Neuve sont les régions où les plans de rétablissement sont les plus urgents; ces régions abritent le plus grand nombre de stocks en état critique, et comporte le moins de plans de rétablissement.

  • Région du Pacifique

    Sébaste aux yeux jaunes (population des eaux extérieures)


    Bocaccio (eaux de la C.-B.)


    Sébaste aux yeux jaunes (population des eaux intérieures)


    Crevette rose (ZGC 18-19)

    pin
  • Région de la Capitale-Nationale

    Maquereau bleu (sous-zone 3 et 4)^

    pin
  • Région DU Québec

    Morue franche (3Pn, 4RS)


    Sébaste atlantique (Unités 1 et 2)*


    Merluche blanche (4RS)

    pin
  • Région du Golfe

    Hareng atlantique (4T, géniteurs du printemps)


    Limande à queue jaune (4T)


    Raie tachetée (4T)


    Merluche blanche (4T)


    Plie canadienne (4T)


    Morue franche (4TVn)


    Plie grise (4RST)

    pin
  • Région des Maritimes

    Morue franche (4X5Y


    Morue franche (5Zjm)†


    Merluche blanche (4VW)

    pin
  • Région de Terre-Neuve

    Sébaste acadien (Unités 1 et 2)


    Morue franche (2J3KL)


    Plie canadienne (3LNO)†


    Plie canadienne (3Ps)


    Sébaste atlantique (2+3K)


    Sébaste acadien (2+3K)


    Morue franche (3NO)†


    Plie canadienne (23K)

    pin
  • PLAN EN PLACE
  • ENGAGEMENT À PRODUIRE UN PLAN
  • AUCUN PLAN
* Le sébaste dans les unités 1 et 2 fait l’objet d’une cogestion par plusieurs régions; la région de la Capitale-Nationale dirige le développement des plans de rétablissement.
† Ces stocks sont cogérés en collaboration avec d’autres juridictions; le développement d’un plan de rétablissement devra être effectué en collaboration.
^ Le maquereau est distribué à travers l’Atlantique et est géré par cette région.

NOUS POUVONS FAIRE MIEUX
VOICI COMMENT

En respectant ses engagements envers l’utilisation d’outils de gestion durable, Pêches et Océans Canada peut rétablir l’abondance de la pêche canadienne, afin que celle-ci continue à contribuer à l’économie des communautés côtières et à fournir une source importante de protéines pour les générations à venir.

Oceana Canada recommande à Pêches et Océans Canada de réaliser les priorités suivantes d’ici la fin de 2018 :

OCEANA CANADA:

SAUVONS NOS OCÉANS POUR NOURRIR LE MONDE ENTIER

Établie en 2015, Oceana Canada est une organisation caritative indépendante qui fait partie de la plus grande organisation internationale vouée exclusivement à la conservation des océans.

oceana.ca

Le Canada possède le plus long littoral au monde, avec une superficie océanique de 7,1 millions de kilomètres carrés, soit l’équivalent de 70 % de sa masse terrestre. Oceana Canada croit fermement que le Canada a une obligation nationale et mondiale de gérer nos ressources naturelles de façon responsable afin de fournir une source de protéines alimentaires pour une population mondiale en pleine croissance.

Oceana Canada travaille en collaboration avec la société civile, les institutions académiques, les pêcheurs, les populations autochtones et le gouvernement afin d’aider les océans canadiens à retrouver leur santé et leur richesse d’autrefois. En assurant la restauration des océans canadiens, nous pourrons fortifier nos communautés, profiter de plus grands avantages sur les plans économique et alimentaire, et enfin, protéger notre avenir.