LA SITUATION

« Dans les dernières décennies du 20e siècle, les océans canadiens ont perdu 50 % de la quantité totale de poissons, au poids, en raison de la surpêche. Une grande partie de l’abondance historique qui a soutenu les peuples autochtones depuis nos temps immémoriaux a été perdue en une seule génération. »
— Roger Augustine, Chef régional de l’Assemblée des Premières Nations NB/IPÉ

nos peches

Nos pêches
en déclin

À peine un quart des populations canadiennes de poissons peuvent être considérées en bonne santé; et des baisses inquiétantes sont constatées pour les crustacés, importants sur le plan économique, ainsi que pour les poissons-fourrage qui jouent un rôle écologique crucial.

lacunes

Lacunes dans les données

Il manque des données pour plus du tiers des pêches canadiennes. Cela rend très difficile, voire impossible, de déterminer leur état de santé ou le meilleur moyen de les gérer de façon durable.

pas de tortue

À pas de tortue

Les mesures gouvernementales stimulant le rétablissement sont au point mort. Au rythme actuel, il faudra encore 37 ans avant que le Canada n’établisse des plans de rétablissement pour toutes les populations de poissons gravement épuisées.

LES CHIFFRES
PARLENT D’EUX-MÊMES

La quatrième édition annuelle de l’Audit des pêches d’Oceana Canada évalue la qualité de gestion de nos pêches. Des indicateurs de la science, la surveillance et la gestion sont utilisés pour déterminer les progrès réalisés en vue de restaurer l’abondance des océans canadiens.

ÊTAT DE SANTÊ

pie chart 2017
pie chart 2018
pie chart 2019
pie chart 2020
ZONE SAINE
Biomasse > 80 pour cent
ZONE DE PRUDENCE
Biomasse entre 40 et 80 pour cent
ZONE CRITIQUE
Biomasse < 40 por cent
INCERTAIN

*Pourcentage du rendement maximal soutenu ou son équivalent

science

SCIENCE

Évaluer l’état de santé des populations de poissons à l’aide de la meilleure science disponible

Stocks ayant suffisamment de données pour établir leur état de santé

2017
63,9%
2018
62,9%
2019
61,9%

Le sébaste rebondit


Worm

« Nous ne pouvons pas aider l’océan à guérir si nous ignorons ce qui s’y passe et comment cela nous affecte. C’est pourquoi la recherche est cruciale pour libérer le potentiel d’une vie marine abondante. »

— Dr Boris Worm, Professeur de recherche Killam, Université Dalhousie et conseiller scientifique d’Oceana.

surveillance

SURVEILLANCE

Déterminer combien de poissons sont capturés, et si les pêcheurs respectent les règles

Stocks ayant un certain degré d’observation en mer ou électronique

2017
71,1%
2018
71,1%
2019
83,5%

Données manquantes pour le maquereau


Turris

« Les pêcheurs veulent avoir confiance envers les déclarations des autres, et savoir que les règles du jeu sont équitables. Aucune sortie de chalut pour les poissons de fond ne devrait avoir lieu sans au moins une surveillance électronique à bord. »

— Bruce Turris, Directeur général, Canadian Groundfish Research and Conservation Society

gestion

GESTION

Planifier et prendre des décisions pour la santé à long terme des pêches

Stocks en zone critique ayant des plans pour soutenir leur rétablissement

2017
11,5%
2018
11,5%
2019
18,2%

La surpêche de la morue se poursuit


Rangeley

« Maintenir le quota à un tel niveau insoutenable nous permet de continuer à exercer une pression de pêche irresponsable sur une population qui se trouve profondément dans la zone critique. Nous voulons tous voir grandir les populations de morue. Nous devons être patients ; on ne peut pas se sortir d’une telle dette biologique par la pêche. »

— Dr Robert Rangeley, Directeur des sciences, Oceana Canada

CARTE DES STOCKS
DE POISSONS LES PLUS
GRAVEMENT ÉPUISÉS

En 2020, il n’y a pas eu d’amélioration quant au nombre de stocks gravement épuisés au large des côtes canadiennes du Pacifique et de l’Atlantique. Beaucoup trop d’entre eux n’ont toujours pas de plan de rétablissement : à peine six sur 33 stocks. Un changement notable est l’augmentation du nombre de stocks de crustacés et de poissons-fourrage sur la liste - une tendance inquiétante.

  • pin
  • pin
  • pin
  • pin
  • pin
  • pin
  • plan en placePLAN EN PLACE
  • engagement a produire un planENGAGEMENT À PRODUIRE UN PLAN
  • aucun planAUCUN PLAN

LES SOLUTIONS

Depuis quelques années, le Canada a fait des efforts pour rétablir et maintenir la santé des pêches en restituant le financement, en haussant la transparence et en adoptant de nouvelles politiques et une Loi sur les pêches moderne. Ces investissements doivent maintenant se traduire par des mesures concrètes.

Progrès sur les priorités de 2019
lacune d'implantation

Pour l’année à venir, Oceana Canada exhorte le MPO à combler les lacunes les plus urgentes en matière de gestion des pêches, notamment :

  • discCompléter la réglementation afin de mettre en œuvre les nouvelles dispositions
    de la Loi sur les pêches;
  • discCorriger les divergences dans la surveillance des prises, en mettant en œuvre la Politique nationale de surveillance des pêches;
  • discDévelopper et exécuter des plans de rétablissement de qualité qui comprennent des objectifs et des échéanciers.

Documents complémentaires au rapport, incluant la méthodologie et l’analyse scientifique complète (en anglais seulement)

NOUS POUVONS SAUVER LES OCÉANS
ET NOURRIR LE MONDE ENTIER.

Oceana Canada travaille avec la société civile, les universitaires, les pêcheurs, les populations autochtones et le gouvernement afin d’aider les océans canadiens à retrouver leur santé et leur abondance d’autrefois. En assurant la restauration des océans canadiens, nous fortifierons nos communautés, profiterons de plus grands avantages sur les plans économique et alimentaire, et protégerons notre avenir.

oceana.ca