` AUDIT DES PÊCHES 2021

Voix et vidéos

elder

“Nous devons intégrer les perspectives autochtones dans la gestion des pêches grâce à une vision bilatérale (Etuaptmumk en mi’kmaq) qui établit un équilibre entre le savoir autochtone traditionnel et la science contemporaine au bénéfice de tous. Il s’agit de comprendre que nous avons la responsabilité de ne prendre aucune mesure aujourd’hui qui compromettrait l’intégrité écologique d’un secteur donné à l’avenir. Il est temps de créer un nouveau scénario pour nos océans.”

Aîné Albert Marshall, LLD, du clan Moose de la Nation Mi’kmaq
pauly

“La gestion des pêches canadiennes doit mettre l’accent sur le rétablissement des poissons au niveau sain, surtout si nous voulons maintenir notre place de première nation de pêche dans les décennies à venir. Pour cela, il faut s’assurer qu’au moins la moitié de la biomasse3 non exploitée reste dans l’eau afin de réduire le risque de surpêche involontaire, maximiser les avantages économiques de la pêche et maintenir des réseaux alimentaires fonctionnels.”

Dr Daniel Pauly, Professeur et enquêteur principal, Sea Around Us, Université de Colombie-Britannique et membre du conseil d’administration d’Oceana.
jasmine

“L’entreprise de pêche familiale a été léguée par mon grand-père; donc si je la poursuis, tout ce qu’il a fait restera dans la famille. La pêche côtière se transmet de génération en génération. C’est une pratique traditionnelle, et des choses comme les changements climatiques affectent nos traditions. Une grande partie de ce que j’ai appris sur la pêche, comme les patrons météo et le comportement des poissons, est déjà en train de changer.”

Jasmine Paul, pêcheuse, Come by Chance N.L.

97 % des gens au Canada croient qu’il est important que le gouvernement rétablisse les populations épuisées.*


*   Le sondage a été effectué par Abacus Data pour Oceana Canada auprès de 1500 Canadiens à la fin d’avril 2021.

harbour
Jeff

“Les efforts du Canada pour préserver la santé des océans sont affectés par le pouvoir discrétionnaire dont dispose le ministre des Pêches. Réduire ce pouvoir permettrait d’accroître la responsabilité et la transparence, renforcer les liens entre science et politique, et limiter la capacité du gouvernement à prendre des décisions néfastes à la durabilité des pêches, comme établir des quotas de pêche lorsque les stocks sont épuisés."

Dr Jeffrey Hutchings, Professeur, Université Dalhousie, et président de deux groupes d’experts de la Société royale du Canada sur le maintien de la biodiversité marine du Canada.
Rangeley

“Les poissons-fourrage comme le capelan sont le fondement d’écosystèmes océaniques sains, car ils sont une importante source alimentaire pour plusieurs mammifères marins, comme les baleines et les oiseaux de mer, et les plus gros poissons, comme la morue. Ils ont une valeur plus grande dans l’eau que dans les filets; le gouvernement doit donc prendre des mesures extraordinaires pour prévenir la surpêche.”

Dr Robert Rangeley, directeur scientifique d’Oceana Canada

Vidéos


§  Le niveau de biomasse soutenant le RMS est souvent défini comme 50 % de la biomasse non exploitée, ce qui correspond à la capacité de support d’une population. Source : Pauly, D., & Froese, R. (2021). “MSY needs no epitaph-but it was abused”. ICES Journal of Marine Science, 78(6), 2204-2210.