` AUDIT DES PÊCHES 2019

RECOMMANDATIONS :

NOUS DEVONS AGIR CONCRÈTEMENT

La nouvelle Loi sur les pêches a été adoptée ; et le gouvernement s’est engagé à investir 100 millions de dollars pour évaluer et rétablir les stocks de poissons. Cela représente une excellente occasion de réaliser des progrès ambitieux en 2020 et après ; créer des changements dans l’eau ; augmenter le nombre de stocks dans la zone saine et bâtir la résilience des écosystèmes contre les changements climatiques. Ainsi, dans la prochaine année, le MPO devrait prioriser les points suivants :

  • Finaliser la réglementation afin de mettre en vigueur les dispositions de la Loi sur les pêches, incluant l’identification des stocks principaux et l’élaboration d’objectifs et d’échéanciers pour les plans de rétablissement ;
  • Corriger les divergences dans la surveillance des prises en implantant la Politique nationale de surveillance des pêches ;
  • Développer et exécuter des plans de rétablissement de qualité, qui comprennent des objectifs et des échéanciers pour les stocks gravement épuisés identifiés dans le plan de travail pour 2019-2020.

Liste de tâches

En plus de finaliser la réglementation relative au rétablissement afin de réaliser les objectifs de la Loi sur les pêches, Oceana Canada demande au MPO d’intervenir sur les aspects suivants au cours de la prochaine année :

  Investir les ressources pour évaluer rapidement les stocks incluant une estimation de la mortalité de toutes les sources, en priorisant les stocks n’ayant aucune évaluation ou une qui remonte à plus de cinq ans ;

  Résoudre les causes des retards dans la publication des informations scientifiques ;

  Continuer à établir les points de référence pour l’ensemble des stocks, pour déterminer dans quelle zone ils se situent et établir des règles de contrôle des prises pour chaque zone. En particulier :

  • Établir les PRL pour 11 groupes de stocks supplémentaires, en s’assurant qu’au moins six autres stocks de référence ont des PRL nouveaux ou à jour, ce qui augmenterait le pourcentage de stocks de référence avec des PRL à 71,1 % ;
  • Établir les PRS pour un autre groupe de stocks, en s’assurant qu’au moins un stock de référence a un PRS nouveau ou à jour, ce qui augmenterait le pourcentage de stocks avec PRS à 46,9 % ;
  • Établir des règles de contrôle des pêches pour trois autres groupes de stocks, en s’assurant qu’au moins trois stocks de référence supplémentaires aient des règles de contrôle nouvelles ou à jour.

  Finaliser et publier la Politique nationale de surveillance des pêches, rendant obligatoire une surveillance adéquate des pêches commerciales, pour obtenir des estimations précises des poissons conservés et rejetés. Publier un plan de travail qui dirigera la mise en œuvre de la politique.

  Terminer et publier les plans de gestion. En particulier, réaliser son engagement d'élaborer :

  • PGIP pour 19 groupes de stocks, en s’assurant qu’au moins 12 stocks de référence de plus feront partie d’un PGIP public l’an prochain, ce qui augmenterait le pourcentage de stocks de référence ayant un PGIP à 92,2 % ;
  • Plans de rétablissement pour deux autres stocks : morue de l’Atlantique – morue franche, et maquereau de l’Atlantique – côte Atlantique.

  Rendre compte des progrès réalisés quant à l’engagement du MPO d’élaborer des plans de rétablissement pour 12 stocks d'ici 2021.

  Établir les priorités et un échéancier pour compléter les plans de rétablissement pour tous les stocks dans la zone critique.

  Veiller à ce que les plans de rétablissement soient fondés sur les évaluations récentes des stocks et comprennent des objectifs, échéanciers et mesures de gestion basées sur la science pour favoriser le rétablissement.