` AUDIT DES PÊCHES 2019

ÉVALUATION DES PROGRÈS RÉALISÉS SUR LES PRIORITÉS
DE L’AUDIT DES PÊCHES 2018

Le MPO continue à démontrer des progrès inégaux en ce qui a trait aux indicateurs de gestion évalués dans le présent rapport.

Au cours de la dernière année, le gouvernement a adopté une Loi sur les pêches moderne, qui comprend des dispositions pour rétablir les populations de poissons épuisées. Un grand nombre de stocks (près de 90%) font maintenant partie d’un PGIP ; et le MPO a complété les plans de rétablissement pour la crevette nordique, la limande à queue jaune et deux stocks de morue.

Le MPO a aussi avancé le développement des PRL et des règles de contrôle de la pêche, soit les règles qui dictent comment gérer le stock.

Cependant, de grandes lacunes persistent. Le MPO doit publier et mettre en oeuvre la Politique nationale de surveillance des pêches, et s'assurer que les pêches commerciales ont un niveau de surveillance adéquat afin d’évaluer avec exactitude le volume de prises conservées et rejetées.

Le nombre de stocks dans la zone critique a augmenté ; le nombre de stocks ayant des estimations récentes de leur biomasse a chuté ; et les plans de rétablissement progressent lentement. En ce qui concerne les retards dans la publication des données scientifiques, le MPO en a déterminé les causes, mais n’a encore rien fait pour les résoudre.


11 Selon l'augmentation annuelle moyenne des pourcentages de stocks de référence avec chacun des indicateurs, depuis trois ans.

Crédit photo : Ocean Exploration Trust, WHOI MISO, Partenaires d'expédition des monts du Pacifique nord-est

Au rythme actuel des choses,11 nous devrons attendre encore six ans avant que tous les stocks de référence aient des PRL ; 26 ans avant qu’ils aient des PRS ; et 24 ans avant que tous les stocks de référence gravement épuisés aient un plan de rétablissement.